by in Only in India

JoNi se Marient - South Indian style movie poster
Party Beach

Bon, ça faisait un petit moment que nous n’avions rien posté, mais nous avons une bonne excuse.
Fin Mars, nous avons organisé une célébration assez spéciale de notre “union” non-officielle en lançant une fête sur une plage “secrète” de Goa avec une quarantaine d’amis.

On n’aime pas trop partager les détails de notre vie privée ici, mais on voulait tout de même expliquer notre relatif silence depuis quelques semaines… On a eu pas mal de visites et donc beaucoup moins de temps à consacrer à ce blog.

On s’est (encore) rendu compte qu’en Inde, il est parfois facile de faire des choses impossibles ailleurs (et vice-versa bien sûr sinon ça ne serait pas drôle). Et qu’on pouvait avoir de superbes surprises (là aussi, on a depuis expérimenté l’inverse…).

Merci en tous cas à tous ceux qui ont participé à ces festivités et merci à l’Inde et Goa de nous avoir permis de vivre ce très beau moment :)

On essaie de reprendre une vie “normale” maintenant. Même si la normalité ici, heureusement, ça n’existe pas vraiment.

(crédits photo : Olivier)

Kochi Muziris board
Aspinwall
Biennale Kochi Artwork
Aspinwall Roof

Cochin, on commence à connaître. Ca fait 4 fois qu’on y va. Alors certes, c’est une des villes coloniales les plus mignonnes d’Inde mais ça comme à faire. Pourquoi cet entêtement ? Parce que c’est un point de rencontre facile avec les amis/famille qui viennent nous voir en Inde et qui visitent le Kérala. On y vient donc plus pour voir nos invités un week-end que pour la ville en elle-même.
Cette fois, on a eu en fait la chance de tomber pendant l’auto-proclamée “première Biennale d’art d’Inde” organisée au travers de la ville, en grande partie dans des entrepôts désaffectés dans lesquels on ne peut normalement pas entrer. On restait prudent sur le potentiel d’un tel évènement en Inde et pourtant, on a été bluffé !
Les expositions étaient disséminées aux quatre coins de Fort Cochin à une échelle impressionnante et avec une diversité inattendue. C’était crédible et comparable aux expos auxquelles nous sommes habitués dans les principaux lieux d’art contemporain du monde. Au delà des pièces exposées, dont la plupart réalisées spécialement pour la Biennale, c’était en plus une vraie découverte que de pouvoir rentrer dans ces énormes entrepôts laissés à l’abandon depuis des années et dont on pouvait toujours imaginer avec nostalgie l’activité industrielle passée. L’occasion aussi de se rendre compte du potentiel énorme de Cochin à devenir une ville arty-bobo à part entière au fur et à mesure des rénovations de ces entrepôts en galeries d’art, cafés sympas ou restos. Le Berlin Indien en somme ! :) ok on s’enflamme un peu mais tout de même, il y a quelque chose à faire dans cette ville…

On a aussi fait une petite vidéo “1 Minute” pour vous transporter là-bas un peu plus :

Au delà de ça, on a pu vérifier une fois de plus avec la famille de Nicolas que le Kashi Art Café est le meilleur spot pour les petits dej, que dîner dans le jardin du Old Harbour Hotel est parfait et que LE resto pour manger des fruits de mer kéralais est Oceanos. Voilà c’était l’instant “guide du Routard” pour ceux qui voudraient aller y faire un tour, dépêchez-vous si vous voulez voir la Biennale qui ne dure que jusqu’à mi-mars.

Holy cows on the beach in Goa
Colorful huts in Palolem
Diwali at Patnem beach, Goa
Crusing in scooter on Goa Roads

On vous avait prévenu, la saison de Goa est bel et bien lancée. Profitant de Diwali, nous voilà donc repartis dans notre bus couchette pour 4 jours à Goa, cette fois dans le Sud, vers la plage de Palolem et plus particulièrement Patnem.
Je vais essayer de ne pas survendre la région mais bon, ça risque d’être dur. Ça fait 3 fois que nous venons dans ce coin-là. La première fois, en 2006, après le jour de l’an passé à Goa, nous nous étions arrêté quelques jours sur cette plage assez isolée (Patnem donc). Quelques huttes seulement, deux ou trois restos, pas plus. La clientèle était essentiellement composée de backpackers et quelques bobos en quête de spiritualité au centre de yoga de la plage (qui n’existe plus d’ailleurs).
En 2009, après notre passage en Iran et une envie folle de se mettre en maillot de bain, nous nous étions accordé 4 jours de pause dans ce qui restait un excellent souvenir. L’endroit ne nous a pas déçus et nous avions retrouvé avec délectation les joies de la farniente à Patnem. Cependant nous avions remarqué que les prix avaient un peu augmentés et que quelques huttes supplémentaires avaient poussées.
2012. On avait lu que Palolem était devenu mainstream que « ce n’était plus ce que c’était ». On était quand même un peu confiants. A peine après avoir sauté hors du bus, nous avons enfourché 2 motos taxis qui nous amenaient à Patnem. Oui ça a un peu changé. Il y a plus de huttes, certes. La population n’est plus non plus tout à fait la même. Beaucoup d’Anglais, pas mal de familles avec enfants en bas âge, et même quelques personnes avec des valises à roulettes !! Mais le coin reste vraiment génial. La plages de Palolem et de Patnem sont grandes, belles. Le poisson grillé est excellent. La mer est chaude (et même pas trop chaude à cette époque). Les prix sont plus que corrects. On n’a vraiment pas l’impression de se marcher dessus. Les ballades dans les alentours sont superbes. La mer fait LE bruit parfait pour nous bercer le soir.
Pour contrebalancer tout ça, il faut quand même préciser que l’on reste en Inde donc, oui, il y a des vaches sur la plage et tout n’est pas toujours clean, oui, la mer est moins belle qu’en Thaïlande… Euh, c’est tout ce que j’ai trouvé.
Honnêtement on n’est pas des mordus de plage, on n’aime pas faire la crêpe plus de 10 minutes d’affilé. On revient aussi très rarement dans les endroits où l’on est passé. Mais avec Patnem, on a l’impression que l’histoire ne fait que commencer, c’est juste un endroit où on se sent bien… D’ailleurs, on y retourne dans 15 jours !

Notre start-up : TITRI

TOP 10 restaurants Indiranagar 2014 Que faire à Bangalore ? Notre TOP 10 Only In India Bang Alors?! Yoga JoNi Again Quiz Traffic Vespa - local painting Shared Ambi! Bullet trip

Notre blog “voyages”

On The Road Again, the blog for all our trips Out of India, including the one we did from Paris to Sydney on a motorcycle...

Email newsletter

RSS Abonnez-vous au blog par email / You'll receive an email for every new post

Categories

Haji Ali street sellersMumbai Stock exchangeTypical Chor Bazaar facadeCart holder in the small lanes of Chor bazaarStained-glass windows in VT stationInside a Padmini cab with the traditional garland of flowers on the rear mirrorView from Haji AliBright sky!Double decker bus in BombayClose-up on the Dhobi GhatsModern threat over traditional Dhobi GhatsPadminis are still alive! (for now)Landing in Bombay... over the slumsVictoria Station cathedral like ticket officeShopping lady in Chor bazaarHop off!Contrast between the new modern towers and the Dhobi GhatsCasual cricket player on a Sunday afternoon

Archives