Biennale Kochi
Pause dej
Annish Kapur
Toit de Cochin

Nous y étions déjà allés, un peu par hasard il y a 2 ans pour la première édition et nous avons bien failli ne pas avoir l’opportunité d’y retourner cette année. C’est donc le dernier week-end de la biennale 2014 (qui courait en fait jusqu’en mars 2015) que nous sommes retrouvés au milieu d’une foule assez enthousiaste de curieux, venus, comme nous, profiter des dernières heures de l’évènement.

Encore une fois, nous avons été conquis par cette biennale. Il y a certes des oeuvres de qualité, d’autres moins, des oeuvres d’artistes de notoriété internationale (comme Anish Kapoor), des oeuvres d’étudiants… Mais c’est toujours un régal de se promener dans ces lieux magnifiques, à la patine intacte, fermés d’habitude aux visiteurs, dans ce havre de paix dédié à l’art qu’est Fort Kochi pendant plus de 3 mois.

A côté des lieux principaux, d’autres expositions sont organisées, nous nous sommes par exemple pris à rêver devant des magnifiques anciennes cartes de l’Inde à la Ginger House, qui retraçaient parfaitement l’histoire de l’Inde coloniale.

Ce qui nous a aussi vraiment surpris c’est l’engouement autour de l’évènement. Certes, c’était le dernier week-end, mais les indiens s’étaient déplacés en masse (certainement aidés par le tarif très abordable de la biennale) pour admirer les oeuvres d’artistes locaux ou étrangers.

Après, il faut avouer que nous sommes un peu sevrés d’art en habitant ici (au contraire de la vie parisienne où on en est abreuvé), parce que l’offre est encore limitée et parce que nous ne faisons peut-être pas les efforts nécessaires pour en profiter.
En tous cas, ce fut une belle découverte du monde des bobo-artistes indiens que l’on ne voit vraiment pas souvent à Bangalore, plus encline à attirer les geeks….

by in Voyage en Inde

Malabar Trogon
Geared Birdwatchers
looking for birds
Sudah, our guide

Il y a quelques semaines, nous nous sommes laissés guider par des amis en voyage de noce en Inde pour partager une de leur passion : les oiseaux.
On ne le savait donc pas mais l’Inde est un pays très riche en espèces d’oiseaux et il existe des parcs naturels dédiés pour les observer. Dans ces parcs, on trouve des curieux, comme nous, mais aussi de véritables fanas équipés en objectifs photographiques impressionnants et tenues camouflages tels des militaires prêts au combat. Alors que nous étions plus en mode “oh le beau bleu”, certains d’entre eux étaient plutôt “YYYEEEAAAAAHHHHH, j’ai payé 1000 dollars mais j’ai réussi à le shooter !!” Assez surprenant, mais drôle avec du recul.
Nous étions donc à Thattekad (proche de Kochi dans le Kerala), dans le Dr Salim Ali Bird Sanctuary, logé dans une guest-house tenu par une famille devenue spécialiste en la matière. Accueil très sympa, nourriture maison kéralaise super, et surtout, des pros et passionnés de la “traque” aux oiseaux, Gireesh et Sudah (fils et mère), les guides de la guest-house, indispensables si on veut réussir à apercevoir les beaux oiseaux et pas seulement des pigeons….
Nous avons donc pu observer pas mal de volatiles, certains magnifiques. Moins équipés, nous n’avons malheureusement pas pu prendre de beaux clichés, dommage parce qu’on a même vu le “tigre des oiseaux” le rare et fameux Malabar Trogon ! (dont vous avez un aperçu sur la première photo en haut de l’article, la tâche rouge, c’est lui) ou le bizarre Frogmouth.
Quoiqu’il en soit, nous avons vraiment apprécié passer du temps dans ces forêts magnifiques, à l’affût du moindre bruit ou mouvement, le cou tordu tout le week-end. Une expérience vraiment inédite pour nous mais franchement agréable. Surtout, ça a changé notre regard et nous nous surprenons maintenant à observer les oiseaux un peu partout.

Kochi Muziris board
Aspinwall
Biennale Kochi Artwork
Aspinwall Roof

Cochin, on commence à connaître. Ca fait 4 fois qu’on y va. Alors certes, c’est une des villes coloniales les plus mignonnes d’Inde mais ça comme à faire. Pourquoi cet entêtement ? Parce que c’est un point de rencontre facile avec les amis/famille qui viennent nous voir en Inde et qui visitent le Kérala. On y vient donc plus pour voir nos invités un week-end que pour la ville en elle-même.
Cette fois, on a eu en fait la chance de tomber pendant l’auto-proclamée “première Biennale d’art d’Inde” organisée au travers de la ville, en grande partie dans des entrepôts désaffectés dans lesquels on ne peut normalement pas entrer. On restait prudent sur le potentiel d’un tel évènement en Inde et pourtant, on a été bluffé !
Les expositions étaient disséminées aux quatre coins de Fort Cochin à une échelle impressionnante et avec une diversité inattendue. C’était crédible et comparable aux expos auxquelles nous sommes habitués dans les principaux lieux d’art contemporain du monde. Au delà des pièces exposées, dont la plupart réalisées spécialement pour la Biennale, c’était en plus une vraie découverte que de pouvoir rentrer dans ces énormes entrepôts laissés à l’abandon depuis des années et dont on pouvait toujours imaginer avec nostalgie l’activité industrielle passée. L’occasion aussi de se rendre compte du potentiel énorme de Cochin à devenir une ville arty-bobo à part entière au fur et à mesure des rénovations de ces entrepôts en galeries d’art, cafés sympas ou restos. Le Berlin Indien en somme ! :) ok on s’enflamme un peu mais tout de même, il y a quelque chose à faire dans cette ville…

On a aussi fait une petite vidéo “1 Minute” pour vous transporter là-bas un peu plus :

Au delà de ça, on a pu vérifier une fois de plus avec la famille de Nicolas que le Kashi Art Café est le meilleur spot pour les petits dej, que dîner dans le jardin du Old Harbour Hotel est parfait et que LE resto pour manger des fruits de mer kéralais est Oceanos. Voilà c’était l’instant “guide du Routard” pour ceux qui voudraient aller y faire un tour, dépêchez-vous si vous voulez voir la Biennale qui ne dure que jusqu’à mi-mars.

Notre start-up : TITRI

Bangkok VS Kuala Lumpur VS Singapore TOP 10 restaurants Indiranagar 2014 Que faire à Bangalore ? Notre TOP 10 Only In India Bang Alors?! Yoga Quiz Traffic Vespa - local painting Shared Ambi! Bullet trip

Notre trip moto Paris-Sydney

On The Road Again, the blog for all our trips Out of India, including the one we did from Paris to Sydney on a motorcycle...

Email newsletter

RSS Abonnez-vous au blog par email / You'll receive an email for every new post

Categories

AigretteDeersMjestic flightFind the errorSnake birdSambarMask birdDeersBird of preyIbis flyingGroup flyingCrocodile and his friendsPool with a viewStagCormoransHard landingCormoran from closeCrocodile close-up

Archives