Sigiriya
The bike in the middle of paddy fields
Dambulla

Finalement, on a presque l’impression que plus on va au Sri Lanka, plus on apprécie nos séjours.

Il faut dire que cette fois, nous avons enfin fait ce que nous aurions dû faire depuis le début : louer une moto.

Vu l’aspect plus organisé du tourisme local (par rapport à l’Inde), on se demandait si la location de la dite moto allait être compliquée, niveau garanties, permis etc… En arrivant nous avons dormi à Négombo, ville balnéaire dont le plus grand intérêt est d’être juste à quelques kilomètres de l’aéroport et où nous avions repéré un loueur. En un quart d’heure, nous nous retrouvions au guidon d’une impressionnante moto Trail (Honda Baja), haute sur pattes, nerveuse et semblant taillée pour le Paris-Dakar. Très différente de ce que nous avions l’habitude de conduire mais c’était justement l’occasion de faire une découverte.

Comme souvent, mais certainement encore plus au Sri Lanka à cause des bus-fous, il y a une énorme différence de confort de conduite entre la route principale, hyper chaotique, très fréquentée et dangereuse et les petites routes, magnifiques, calmes et pleines de surprises. Nous avions prévu d’aller vers le centre historique du pays, ce qui faisait une certaine distance à couvrir en seulement 3 jours. Certes la position de conduite sur une Trail n’est pas ce qu’il y a de plus confortable mais on s’est émerveillé de l’efficacité de ses suspensions sur les pistes et routes défoncées. C’est aussi grâce à ces itinéraires bis que nous avons pu voir défiler des paysages splendides, se perdre au milieu des rizières, s’arrêter pour contempler une scène de vie, découvrir de magnifiques vues au détour d’un virage, pique niquer traquillement… Bref, on ne se refait pas, mais il semble que pour nous, le voyage à moto change tout…

Nous avons aussi découvert un passé cuturel magnifique. Gros gros coup de coeur pour Sigiriya, véritable ville-rocher qui surplombe tous les alentours. Nous avons fait l’ouverture à 7h du matin donc nous avons pu profiter de la belle lumière de l’aube, de la faible fréquentation du lieu à cette heure-ci et apprécier tant le site naturel exceptionnel que les restes historiques. Sur le chemin, nous nous étions arrêté aux caves de Dambulla qui renferment de très belles peintures bouddhistes. Par contre, petite déception à Polannaruwa, site très étendu avec des restes un peu moins faciles à appréhender au final et surtout très mal entretenue par rapport à la moyenne du pays. Les petites routes aux alentours et notamment celle longeant son lac étaient par contre exceptionnelles !

Changeant de situation niveau visa cet été, c’était notre dernier voyage “obligatoire” au Sri Lanka. Nous avons mis du temps à trouver ce qui pouvait nous plaire dans ce pays, mais nous avons maintenant l’impression que nos escapades au Sri Lanka vont nous manquer… Il y a fort à parier qu’il y aura un Sri Lanka #6 dans quelques mois…

Meditation Pyramid, inside
Pipeline road
Art of Living

Partis en moto-trip dominical, nos buts du jour étaient deux lieux situés juste au Sud de Bangalore qui sentaient l’arnaque de gourous douteux à plein nez : “Pyramid Valley”, auto-proclamée la plus grande pyramide de méditation du monde et l’ashram “Art of Living” dont la stratégie marketing semble aussi bien huilée que celle de Coca-Cola.
En même temps, ce genre de lieux nous assurait des petites expériences un brin surréalistes et c’est bien tout ce qui nous intéresse.

Panneaux de signalisation, parking organisé, plan des différentes “attractions”, hauts-parleurs avec diffusion de mantras dans les allées, pas de doutes, en arrivant à Pyramid Valley nous étions bien dans un parc d’attractions pour yogi pas vraiment du genre ermite. D’une capacité annoncée de 5000 personnes, la fameuse pyramide permettrait une méditation “plus puissante” ! Si on met de côté la moquette, façon salle des expos, le lieu a malgré tout quelque chose d’agréable, reposant voire impressionnant avec sa plateforme de “méditation intensive” qui semble tout droit sortie de l’imagination de Moebius. Attention tout de même, la méditation est autorisée mais pas la sieste, nous en avons fait les frais !

Sortis de là (sans débourser une roupie, il faut le préciser), nous avons donc continué vers l’ashram tout proche de “Art Of Living” en empruntant une route géniale… Pipeline road ! Avant de vous expliquer pourquoi cette route nous enchante, il faut vous rappeler un petit détail : toute route secondaire Indienne un brin importante est un enfer de voitures, camions et bus qui doublent sans visibilité, de vie débordante sur les bas côtés et de klaxons en continu. Kanakapura road qui permet de se rendre à Art of Living ne déroge pas à la règle. Sauf, qu’à quelques mètres de cet axe routier se trouve un pipeline qui doit certainement relier Bangalore à l’eau de la rivière Cauvery et que le long de ce pipeline se trouve une route, pas plus large qu’une belle piste cyclable accessible uniquement aux deux-roues (ou presque). Un bonheur !

Concernant Art Of Living, on ne sait pas si on c’est parce qu’on est arrivé pendant une cérémonie particulière mais tous les clichés que l’on peut avoir en tête sur les ashrams et gourous se sont trouvés confirmés : adeptes (surtout occidentaux) à l’air perchés, gourous au sourire béa, éléphants qui saluent le gourou-king “Shri Shri”, chants entêtants et boutique de souvenirs allant du tapis de yoga au sticker de son gourou préféré.

On est rentré au plus vite retrouver l’agitation et le chaos de Bangalore, bien loin de ces mondes parallèles !

Bullet Trip

28 sept.
2012

Bullet en mode voyage
Sravanabelagola view
Paddy field labourer
Coffee plantation, Coorg

On a profité d’une des nombreuses fêtes hindoues (cette fois Ganesha Chaturti) pour prendre cinq jours et aller explorer le Karnataka un peu plus “profond”. Pour l’occasion, on a renoué avec le voyage en moto et inauguré notre Royal Enfield. La “Bullet” a tenu toutes ses promesses sur des petites routes locales plus ou moins en bon état nous ayant fait traverser des paysages souvent superbes, entre rizières, champs de cocotiers et plantations de café.

Partis tranquillement avec Arthur (qui a maintenant aussi un blog qu’on vous invite à découvrir) et nos Bullets respectives, on s’est d’abord dirigés vers notre première étape d’importance, Shravanabelagola (il nous a bien fallu quelques jours pour réussir à prononcer le nom sans faute), haut lieu de pèlerinage Jaïn. Le Jaïnisme est une des plus vieilles religion du monde qui a pour base un principe de non violence qui peut aller assez loin : les puristes se promènent avec un morceau de tissu sur la bouche pour ne pas risquer d’avaler des insectes, voire nus pour d’autres…
Le site est magnifique car deux deux collines se font face, avec chacune des temples dont l’un abrite une énorme statue que les fidèles recouvrent de beurre et, noix de coco et pigments tous les quatre ans ! Nous avons aussi respecté quelques principes ascétiques chers aux Jaïns, bon, ok, contre notre grès : ce jour là, l’état du Karnataka était en grève donc pas de resto, pas d’hôtel…. on a dormi chez les pélerins (économies garanties) et mangé dans la rue des “chaats” (c’est le nom des snacks locaux, frugal et pas fous).

Nous avons fait ensuite le tour des temples Hoysalas à Belur et Halebid, véritables splendeurs du Moyen-âge sculptées du sol au plafond avant de descendre dans le Coorg, région valonnée très connue pour ses plantations de café et son climat plus frais et humide. Pour terminer, petite halte dans l’insoupsonnée Srirangapatna dans la banlieue de la plus connue Mysore. Quelques beautés architecturales de l’époque de Tippu Sultan (le seul maharaja local ayant défié les Anglais) et surtout un cadre de tout repos au bord de la rivière Cauvery.

Bref, on est toujours surpris par les richesses souvent cachées de ce pays et c’est de bonne augure pour nos prochains week-end !

Une petite vidéo certainement à venir et en attendant est arrivée ici et quelques photos ci-dessous.

Et ci-dessous notre itinéraire détaillé :


Afficher Road Trip Karnataka 5 jours sur une carte plus grande

Notre start-up : TITRI

TOP 10 restaurants Indiranagar 2014 Que faire à Bangalore ? Notre TOP 10 Only In India Bang Alors?! Yoga JoNi Again Quiz Traffic Vespa - local painting Shared Ambi! Bullet trip

Notre blog “voyages”

On The Road Again, the blog for all our trips Out of India, including the one we did from Paris to Sydney on a motorcycle...

Email newsletter

RSS Abonnez-vous au blog par email / You'll receive an email for every new post

Categories

Carrying WaterHats and flags sellerNewspaper standDinky Internet CaféColorful shoppingPatan Durbar SquareAuto-tikaBodnath peopleCoca-Cola in KathmanduDurbar Square in KathmanduRoyal kidsCycle rickshawKids playing in the streetThe power of the Sherpas!Street of KathmanduPatan Durbar SquareWoman on the rooftopWooden doors with eyes

Archives