Indiranagar Flower
Streets lined with trees
Sleeping Rickshaw
Construction site young workers

On développe assez vite un sentiment d’appartenance à l’endroit où on vit dans n’importe quelle ville où on habite. Donc ici, pour nous c’est Indiranagar et c’est bien entendu à nos yeux le meilleur coin de Bangalore. Même si c’est le seul qu’on connaisse vraiment :)

Indiranagar, c’est un très bon mix de restos, bars (on vous en a déjà parlé ici), magasins, mais aussi de petites rues tranquilles résidentielles bordées d’arbres incroyables où il fait bon flaner à pied ou à vélo. Récemment, pendant un jour férié, j’ai justement fait une petite ballade photo dans quelques rues du quartier pour essayer de capturer un petit peu de cette atmosphère détendue.

Après, et comme vous le verrez avec les photos d’un chantier, Indiranagar étant un quartier de plus en plus coté, la pression immobilière s’accroît et on rencontre de plus en plus de maisons individuelles détruites pour laisser place à un bâtiment résidentiel ou un complexe de commercers. Il faut dire qu’Indiranagar est passé du statut de quartier pour retraités militaires à celui de quartier “hype” (bon la “hype” ici, ça reste limité quand même) de Bangalore. C’est d’ailleurs aussi ce qui fait qu’on aime ce quartier, ce mélange de mouvement et de tranquilité.

Shivaji Nagar bus station by night
Lonely Traveler
Inside Shivaji Nagar Bus Station

Une fois l’appartement trouvé, le scooter acheté, le numéro de téléphone activé, la mission suivante, c’est l’achat des meubles. On peut aussi les louer mais c’est une option qu’on n’a pas vraiment envisagée vu qu’on préfère essayer de trouver des trucs à notre goût, au fur et à mesure…
C’est tout de même une mission délicate vu qu’ici pas d’Ikea mais surtout des petites boutiques qui vendent un peu de tout mais au final la même chose, c’est à dire : des fauteuils énormes en bois, des tables en verre, des armoires blindées… le tout “garanti 10 ans” quand ce n’est pas à vie ! Alors, certes, Ikea, ça tombe bien, on commençait à en avoir assez mais quand on voit l’offre locale et les prix, on se dit que les Suédois sont tout de même très forts (et je ne dis pas ça parce que j’ai un colloc suédois actuellement).
Bref, comme toujours en Inde, il existe des solutions mais il faut chercher. Ca tombe bien, je n’avais que ça à faire les week-ends en attendant que Johanne me rejoigne. J’en ai donc profité pour commencer à explorer quelques quartiers de Bangalore par la même occasion.
Pour les choses basiques j’ai commencé par “Thippasandra”, une rue géniale tout prêt d’où j’habite où on trouve de tout (à l’indienne). En trois boutiques pas plus grandes que des couloirs j’avais un matelas, des draps, un salon en bambou, un frigo, des feux à gaz, la bouteille à gaz, des ustensiles de cuisine, de la vaisselle, le tout livré le soir même et pour un prix très compétitif.

Pour trouver une table et des chaises à manger, j’ai tenté Shivajinagar, le quartier des meubles (et de la gare des bus comme vous pouvez le voir ci-dessus). Là, j’ai dû un peu plus lutter pour trouver une table correcte en bois et bien négocier pour avoir un prix pas délirant.

Ensuite, j’ai demandé à un ami Indien quel était le quartier où on pouvait trouver du bois brut (en me disant que je pourrai envisager d’essayer de construire mes propres meubles…oui, bon je m’occupe comme je peux en attendant Johanne aussi). Et c’est là que j’ai découvert “Bamboo Bazaar” qui porte très bien son nom. Des boutiques-entrepôts à même la rue avec des allées de bambou, de bois, de pièces de meubles de récupération etc… C’est assez fascinant cette organisation en quartier pour chaque activité ! Là j’ai trouvé mon bonheur avec un store en bambou (il fait chaud, donc on finit par faire comme les Indiens, on se calfeutre dans la pénombre) et une petite table sculptée en bois. Mais surtout, j’y ai découvert un petit entrepôt d’antiquités avec vieux coffres, vieilles commodes, veilles jarres etc… Bref, de quoi exciter le “bobo parisien” en mal d’exotisme que je suis encore pour l’instant a priori… La boutique était officiellement fermée le jour de ma visite, mais je risque d’y repasser.

A part ça comme vous le verrez sur les photos ci-dessous glanées ici et là, l’Inde est un petit paradis pour les photographes, il se passe toujours quelque chose et les Indiens ne sont pas vraiment timides quand il s’agit de passer devant l’objectif… (quand ce n’est pas eux qui demandent à être pris en photo!)

Notre start-up : TITRI

TOP 10 restaurants Indiranagar 2014 Que faire à Bangalore ? Notre TOP 10 Only In India Bang Alors?! Yoga JoNi Again Quiz Traffic Vespa - local painting Shared Ambi! Bullet trip

Notre blog “voyages”

On The Road Again, the blog for all our trips Out of India, including the one we did from Paris to Sydney on a motorcycle...

Email newsletter

RSS Abonnez-vous au blog par email / You'll receive an email for every new post

Categories

Durbar Square in KathmanduRoyal kidsPatan Durbar SquareColorful shoppingBodnath peopleCoca-Cola in KathmanduNewspaper standCarrying WaterHats and flags sellerStupa and Tibetan teenagersPottery squareMask wearing pedestrian, a common sight in NepalBasketball courtTibetan monk prayingKathmandu view from the palaceTaumadhi SquareNyataponla TempleSherpa contrasts

Archives